vendredi 19 mars 2010

Sans issue

Fleurs fannées acrylique d'après une photo de julie70
Ma participation à un défi d'écriture de Violette la Dame Mauve

Sans issue

Ce soir, je marche le long de la rivière qui borde le petit village où je suis né. Et j’ai bien envie d’aller trouver le repos au fond de son lit.

Homosexuel qui n’est jamais sorti du placard, sans instruction et sans métier, il y a vingt-cinq ans j’ai réussi à me trouver un travail au noir dans un garage comme débosseleur. À la même époque, j’ai fait la connaissance d’un prostitué d’âge mineur. Je l’ai pris sous mon aile, l’ai hébergé, nourri et lui ai fourni de l’argent pour payer sa drogue. Avec les années, il est devenu de plus en plus exigeant et agressif, allant jusqu’aux coups pour arriver à ses fins.

Depuis plusieurs mois, je n’ai plus d’emploi. Je ne suis admissible à aucune aide sociale, étant sans domicile fixe. Plus de logement, sans amis, sans argent, tous mes biens dans mon sac à dos, ma situation est sans issue.

Rivière qui me tends les bras, accueille-moi dans ton linceul.

73 commentaires:

claude a dit…

Jpmie peinture, il est beau ce vase.
Ton texte est triste mais tellement vrai.
Mon boucher hier me racontait l'hhistoire d'un de ses apprentis qui lui aussi a mal fini, pas pour la même raison. Il s'est laissé embringué par une groupe de petits cons à faire des conneries et il s'en est pas remis. perte de son emploi, perte de son logement (logé dans un petit appart appartemant à son patron). La galère quoi. Il y a en qui sont exclus de la société et d'autres qui ont le don de s'exclure eux-mêmes.

julie70 a dit…

C'est ainsi qu'on finit quand on se met à se dévouer a un autre, j'en connais quelque chose...

En fin, l'histoire tout différente, mais pas dans son fond.

Il y a un issue, toujours, quand on est près du gouffre. De là, bien sûr, on peut aussi sombrer, mais surtout, s'accrocher à un brin d'herbe aussi et rebondir, ailleurs.

Pas mal, mais un peu sombre, l'acrylique, cela fait la photo paraître réellement intéressante, mais, je ne voies pas le rapport avec l'histoire. Les fleurs, fanées, séchées maintenant, vivent toujours: hier, j'ai publié des nouvelles images pris sur flickr. Elles survivent, belles, même "après" !

Merci, pour l'image et le travail que cela a comporté, puis-je la publier à mon tour avec le poème de note d'avant ensemble et un lien vers ici?

☼ FRANCE ☼ a dit…

Un texte bien triste mais une bele création très belle ta peinture bravo encore.
Je dois encore sortir je te souhaite une belle journée ta journée celle du premier jour du printemps. Qu'elle t'offre l'amour et la joie de vivre il le faut
France une amie

julie70 a dit…

ici c'est la dernière, prise hier, du même vase et fleurs
http://www.flickr.com/photos/joyoflife/4445706116/

herbert a dit…

Bonjour,Solange...

Mais pourquoi tant de tristesse, tanr de désarroi, purquooi une impasse, pourquoi, pourquoi, le premier jour du printemps ?

A mins que ce ne soit pour trouver une issue à qui n'en a pas...

Merci beaucoup pour cet ensemble qui m'interroge.
Je t'embrasse.

nettoue a dit…

Ce défi est dramatique, mais sans doute relativement courant, malheureusement ! Un vieux dicton dit < Fais du bien à vilaine et il te chie dans la main >
Bon dimanche Chère alie Solange
Nettoue

Nanou La Terre a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Nanou La Terre a dit…

Chère Solange,
vous connaissez mon extrême sensibilité à la détresse humaine. Votre texte me touche...

Claude,
ceux qui ont “le don de s'exclure eux-même” comme vous le dites n'ont pas cherché ni voulu cette situation. Il faut comprendre qu'il existe différents problèmes de santé mentale dont vous n'avez même pas idée ni de l'ampleur ni de la gravité. J'en sais quelque chose, mon grand garçon que j’adore est dans la même situation; drogue, vol, perte d'emploi, instabilité.

Nettoue,
cette vilaine dont vous parlez porte en elle une énorme souffrance intérieure et cette souffrance ne la quitte à peu près jamais. Je crois qu’il faut aller au delà des apparences.

Plume a dit…

Triste réalité....

meretnature a dit…

Bonsoir Solange , j'espère qu'il va y avoir une autre issue que celle là , la vie peut être amère et injuste pour certains , Ta peinture reflète bien ce malaise
bises et bonne soirée

Quichottine a dit…

Le tableau me laissait songeuse, le texte a fait pencher la balance du côté désespoir.

Tu sais, en regardant ta page, je pensais à quelqu'un prisonnier de ce vase, quelqu'un qui voulait s'échapper.

Et ton poème a confirmé ma première impression...

Il ne faut pas céder au découragement, je ne crois pas... même lorsqu'on est au bord du gouffre et qu'il suffirait d'un pas.

Mais c'est mon ressenti et je sais que sans doute je n'ai pas tout compris.

Passe une douce soirée malgré tout, Solange.
Je t'embrasse.

Flo ♪ a dit…

Petit bonsoir il est tard

Une femme libre a dit…

Je voudrais qu'il y ait une suite à ce texte, je voudrais qu'on sauve cet homme de la mort, je voudrais que les fleurs fanées reprennent vie...

Moni a dit…

Le récit est bien triste et la déchéance existe, malheureusement, mais la peinture est très belle. Amitiés

Anonyme a dit…

Une fois le texte lu... je me suis dit que c'était normal des fleurs fanées.
L'image est belle et symbolique et on pourrait dire "aux désespérés" de notre monde de faire attention aux fleurs et de ne jamais les laisser se faner... Je trouve que c'est beau , vrai et juste!
Pour ce que tu dis sur mon blog, je ne suis pas une mine d'or, c'était mon métier, le reste ce sont des passions ou des passe-temps. J'aime cet univers qui me fascine toujours autant et tu vas voir que su Mercure j'ai encore beaucoup de choses à dire, des choses que peu de personnes prennent la peine de dire (encore 2 samedis et je changerai de planète.
Difficile de dormir ce soir... trop de soucis.... le sommeil est long à venir... alors je passe souhaiter une bonne nuit et un bon dimanche... en attendant... Morphée va peut-être pointer le bout de son nez...
Un bisou amical
Viviane
Pas moyen d'envoyer avec le lien, je serai l'anonyme de ce soir!

Le chant du cygne a dit…

Ton texte est très touchant. On ressent le désarrois.

Très joli acrylique.

Bisous

Solange a dit…

Claude, difficile de dire ce qui pousse des gens vers l'abîme, sûrement un grand mal d'être.

Julie, j'ai dû prendre une photo à cause du format de la toile et comme je ne suis pas photographe elle est plus sombre que nature.

Herbert, Violette lance ce défi, elle écrit un livre et choisira le texte qui convient le mieux pour son roman. Il y avait des règles à respecter. Moi je ne suis pas triste.

Nettoue, le bien n'est pas toujours récompensé.

Nanou, je sais que c'est un sujet difficile pour toi, mais il ne faut jamais perdre espoir.

Plume, il y a tellement de gens qui souffrent.

Meretnature, comme le dit Julie, les fleurs fanées ont encore une vie, alors il y a espoir.

Quichottine, c'est une histoire inventée pour le défi de Violette, je ne me sens pas au désespoir du tout.

Femme libre, ça va presque être un devoir d'écrire quelque chose de plus réjouissant. Les fleurs fanées peuvent devenir des fleurs séchées, c'est pas laid.

Moni, on peut la voir dans les rues des villes.

Viviane, on peut trouver de la beauté dans tout, moi j'aimais les couleurs de ces fleurs, les couleurs sont moins foncées sur la toile que sur l'ordi.

Le chant du cygne, merci.

le Pierrot a dit…

Tristesse et angoisse dans ce texte, ça me laisse une impression sinueuse...bon dimanche Solange

liedich a dit…

Et bien pour une second jour de printemps où la pluie à remplacé la rosée, cette invitation à se baigner une dernière fois dans le lit de la rivière m'est bien triste.
La vie est parfois bien dure.
Accepte quand même un sourire, le mien à tes fleurs fanées au si joli vase.
Bouh, je retourne me coucher.
dOUCE journée.

Claude a dit…

un texte qui me donne le frisson, tellement il est réaliste.
bonne journée, ici sous la pluie

Flo ♪ a dit…

Tu veux y jouer?

nettoue a dit…

La misère au soleil, comme le chant Charles Aznavour, est-elle plus facile à survivre ?
Bises ma chère amie Solange
Nettoue

Marguerite-marie a dit…

on pourrait un peu plagier Saint Ex: "c'est au fond de chaque être la fleur fanée"
Bon début de printemps dans ton beau pays.
Bises de Bretagne

écureuiil bleu a dit…

Ta peinture est belle et ton texte aussi, même s'il est très triste.
Brtigitte

mirelie a dit…

Bravo pour tes associations de pastels et poèmes. Je suis venue de chez Dame Mauve à la recherche de ton texte pour son défi que je n'ai pas trouvé
Amitiés

Solange a dit…

Le Pierrot, c'est ce qui était demandé.

Liedich, je vais me reprendre pour le printemps, il ne fait que commencer.

Claude, ça existe des situations comme ça, faut pas se le cacher.

Nettoue, à part le froid il n'y a pas grand différence.

Marguerite-Marie, je ne connaissais pas cette réflexion de St-Ex.

Ecureuil bleu, merci.

Mirelie, mais c'est celui-ci, je le dis au début.

corinne a dit…

oh, il est dur, difficile ton texte
Tu vois cette saloperie de drogue,
elle a pris la vie à un jeune de 19 ans, dans le village de mes parents
Lui, un jeune sans histoire mais de très mauvaises fréquentations
Une balade en voiture qui a mal tournée, mais la personne responsable de l'accident était ivre, sous l'emprise de stupéfiant, défaut d'assurance mais le plus dramatique, il est en vie, et pour l'instant libre

La vie est bien triste parfois

Bisous

Bergson a dit…

les fleurs fanées le texte beau mais triste

la semaine sera t elle belle?

☼ FRANCE ☼ a dit…

Bonjour
je viens chez toi car je cherche encore le soleil si toi tu le vois tu me fais signe cela serait si gentil de ta part
DU soleil

Mijo a dit…

C'est le printemps, faites qu'un bouton de fleur surgisse au milieu des ces feuilles fanées pour que l'espoir et les portes s'ouvrent pour cet homme en grande détresse.

May a dit…

Le texte est beau ( et triste ). C'est le printemps, le soleil commence à sourire. Aura-t-on droit à un texte un peu plus joyeux ?

nettoue a dit…

C'est une semaine commençant sous le soleil, mon amie, je te souhaite la même !
Bises à toi
Nettoue

reinette a dit…

triste situation.
il doit bien y avoir un moyen de remonter la pente.
bonsoir

SONYA a dit…

j'aime beaucoup beaucoup cette peinture. Tu sais beaucoup souffre en silence de cette situation. Très belle participation. Je te souhaite une belle semaine
gros bisous

Quichottine a dit…

Les histoires inventées s'inspirent parfois de faits divers, ou d'histoires vécues par d'autres qui nous sont proches.

Je suis heureuse de savoir qu'il n'en est rien ici.

Passe une belle soirée, Solange.
Merci. :-)

Viviane a dit…

Juste un petit coucou!
Bonne soirée
Bisou amical
Viviane

Anonyme a dit…

Texte particulièrement émouvant, qui malheureusement est le reflet d'une réalité.La bonté nous entraîne et aussi nous démunit parfois,maison devrait trouver une issue ,une voix de secours pour ceux qui ont tout perdu
Bises et bon mardi ( ta toile est très belle, comme d'habitude)

Solange a dit…

Corinne, des accidents qui arrivent bien trop souvent.

Bergson, on annonce du verglas pour cette nuit, si ça arrive elle sera glissante.

France dommage il n'est pas là.

Mijo, c'est une belle prière.

May, ça viendra, après la pluie le beau temps.

Nettoue, profites-en bien.

Reinette,tant qu'il y a de la vie, il y a de l'espoir.

Merci Sonya.

Quichottine, c'est un mélange de tout ça.

Merci Viviane et merci à tous .

Zoreilles a dit…

Tes fleurs viennent adoucir, pour moi, ton texte immensément réaliste. C'est presque fidèlement l'histoire de mon oncle, sauf que lui, il mordait dans la vie à belles dents. Son « protégé » l'a assassiné lâchement un soir de paranoïa en manque de dope... après lui avoir tout pris.

Même dans ce texte sombre, on sent ton amour de la vie. Je trouve ça touchant.

nettoue a dit…

Un bonjour sous un soleil radieux, la nature reprends espoir
Bisous chère Solange
nettiue

☼ FRANCE ☼ a dit…

Bonsoir Solange oui cela change et fait du bien pour le moral bonne soirée

fanfan a dit…

La peinture est belle; bravo!
Tu as très bien décrit ce qui arrive hélas bien souvent à des jeunes qui se laissent entraîner et qui perdent tout .
Bises

Viviane a dit…

Juste un petit coucou rapide, tant que la connexion ne fait pas "crac!!!!:"
Bonne soirée
Bisou amical
Viviane

SONYA a dit…

très heureuse de poster chez toi
chez over c'est la galère
je te souhaite une très belle nuit
gros bisous créoles

Jane a dit…

Un âme sauveuse doit se mettre des limites pour ne pas s'oublier... ta petite histoire est tristounette :( mais "belle".

Solange a dit…

Zoreilles, je regrette d'avoir ravivé chez toi de mauvais souvenirs. Ce sont des situations plus fréquentes qu'on pense.

Nettoue et France, on dirait que le soleil ne peut jamais être chez vous et ici en même temps.

Fanfan, merci

Viviane, c'est difficile aujourd'hui de laisser des commentaires sur plusieurs blogues français.

Merci Sonya et Jane.

gazou a dit…

Beau tableau :ces fleurs fanées prisonnières dans leur vase..0l'image de cet homme qui croit qu'il n'y a pas d'issue..Rencontrera-t-il, saura-t-il voir la personne, la situation qui lui permettront de trouver une issue et de sortir de sa prison intérieure..Qu'est-ce qui lui a fait croire qu'il était obligé de se laisser exploité par ce jeune drogué?

☼ FRANCE ☼ a dit…

Tu es là !!
► Bien pas trop d'importance bonne journée alors

micheline a dit…

ce n'était, heureusement qu'en service commandé!!

Plume a dit…

ballade en bord d'eau mais pas pour m'y perdre...

nettoue a dit…

Un bonjour sous le soleil ma Solange. Il s'agit d'après OB d'un piratage important, mais cela va bien quoique par instant on ne peut à nouveau plus bouger !
Je t'embrasse
Nettoue

Do-Lange a dit…

Un bien joli tableau ainsi qu'un texte qui n'a rien à lui envier malgré sa tristesse.
Il ne faut pas juger mais essayer de comprendre.
N'y a t'il personne pour tendre la main à cet être en détresse ?

Chantal a dit…

Bonsoir Solange,
texte très triste mais il parle de choses qui existent, malheureusement.
Bisou Solange
PS: merci pour tous tes passages, ça me fait vraiment plaisir.
Personnellement...., depuis que je retravaille, je n'ai plus beaucoup de temps. Je sais que tu comprends
Chantal

Viviane a dit…

Pour ce que tu me dis sur les sols.
Ailleurs les cultivateurs pratiquaient la culture avec jachère, ils partageaient leurs terres en 3 parties et une année c'était des cultures qui épuisaient la terre sur une partie, sur la 2ème partie des cultures qui épuisent peu la terre et la 3ème partie était laissée au repos (en jachère).
Ils faisaient tourner l'année suivante sur la 1ère partie c'était jachère, sur la 2ème cultures épuisantes et sur la 3ème culture moins épuisantes.
L'année d'après, ils tournaient encore sur la 1ère culture moins épuisante, la 2ème jachère et la 3ème culture épuisante.
Et ainsi de suite... la terre avait le temps de récupérer et ne s'épuisait pas.
Apparemment les Mayas n'avaient compris qu'on pouvait faire de cette façon, ils n'ont même pas cherché, ils avaient beaucoup de terre devant eux.
Bonne soirée
Bisou

Quichottine a dit…

Passe une belle soirée, Solange.
Merci pour tout.

MUSEAREVELISE a dit…

coucou solange, un texte très fort, malheureusement il existe chez certains un chemin rempli d'embuches, je te souhaite une bonne soirée bisous

Mirelie a dit…

Je suis venue lire ta participation que j'ai trouvé cette fois : lol
J'ai essayé moi aussi mais bon, on verra bien
Bisous

Solange a dit…

Gazou, Il y a des gens, on dirait bien qu'ils aiment le trouble.

Micheline, heureusement, mais les situations de ce genre arrivent plus souvent qu'on pense.

Plume, la balade peut être si plaisante.

Do-Lange, c'est une histoire inventée, mais des histoires comme ça il y en a un peu partout.

Viviane, Quichottine, musearevelise, Chantal et Mireli merci beaucoup de votre passage, c'est toujours apprécié.

Grimimi Sue a dit…

Bonsoir Solange,
Je croyais être passée. Tu as su relever le défi avec beaucoup de brio.
Et là je me souviens...je suis venue, j'ai lu et j'étais incapable de commenter...
Becs sue-crés xx et fleurs des champs. Sue

☼ FRANCE ☼ a dit…

Il pleut alors comment profiter de la journée en restant au lit que non bise

Anonyme a dit…

Petit bonjour en passant..bises et bonne journée

OiseauBird a dit…

Desolee pour toute cette tristesse.
nous avons tous une part de soucis
mais je ne veux voir que le beau et le bon
Je voulais te dire un grand coucou.
Tes peintures sont si belles

nettoue a dit…

Bonjour mon amie de loin. Je te souhaite une bonne journée. Je lis le com de Claude et je le trouve juste et triste.
Bises à toi
Nettoue

monicalisa a dit…

Une bien jolie peinture, un vase magnifiquement représentée. Une histoire à la triste fin mais je suis optimiste et je veux croire que cet homme aura un sursaut et ne commettra pas ce geste ultime.

Un petit passage pour te remercier de tes visites sur mon site et de ta fidèle présence. Je suis absente depuis quelques temps car je travaille sur mon prochain recueil de poésies et j'avoue que je dispose de peu de temps pour passer sur les sites-amis, mais je ne t'oublie pas, dès que je le pourrais je reviendrais lire tes merveilleux écrits.

Avec toute mon amitié. Bisous. Monique

Solange a dit…

Merci à tous pour vos commentaires, j'ai toujours beaucoup de plaisir à vous lire.

Eglantine a dit…

Un texte désespéré comme la vie peut l'être pour certains.... C'est émouvant

Éléonore a dit…

Je croyais avoir laissé mon mot, je suis tellement prise dans un tourbillon depuis deux semaines que j'en perds des bouts (décès, maladie, etc)
Bref, je voulais te dire que ton texte a des accents de grande vérité et de profonde tristesse.
Et que dire du vase, il est superbe !

Anonyme a dit…

un blog superbe. Beau poème et décor de rêve.
bonne soirée
clémentine

sophie a dit…

Que la vie est triste pour certains qui se sont oubliés dans les affres de la souffrance...Et ils sont si nombreux à longer les rivières d'angoisse.
Allez, regardons le printemps qui s'installe doucement mais n'oublions jamais ceux qui souffrent.
Amitiés Solange.

Violette W-Ruer a dit…

'ai intercalé l'idée de ton texte dans mon manuscrit. je mettrai en ligne tous les textes reçus pour les votes à la fin du mois. Je ne les mets pas tous dans mon manuscrit car certains ne vont pas avec l'histoire déjà écrite.
Bonne journée
Bisous
Violette

AG86 a dit…

Ce beau tableau de fleurs fanées s'accorde bien avec l'infini désespoir niché au creux des mots.
Il faudrait un miracle pour inverser le cours du destin ... Un texte fort et vrai, redoutablement efficace.
Amitiés. Alain

AG86 a dit…

Combien de fleurs ainsi fanées que nous côtoyons sans les voir et qui disparaissent sans bruit ...
Amitiés. Alain

OiseauBird a dit…

original cette peinture
le vase est presque assorti aux fleurs, j'aime beaucoup
quand je fais mes bouquets je choisis avec soin le vase qui donne un aspect different au bouquet
bien triste poeme
mais tu as raison IL FAUT LE DIRE ET LE REDIRE
LA DROGUE est SANS ISSUE.
je t'embrasse