mercredi 13 janvier 2010

Haïti


Haïti

Je regarde la télé
Les larmes coulent sur mes joues
Tant de morts, de blessés,
Tout s’est écroulé tout à coup

Voir tant de souffrances
Relativise nos problèmes
Peut-on vivre d’espérance
Dans un pays où tout se déchaîne

58 commentaires:

gazou a dit…

comment vivre après un tel cataclysme ?

plume a dit…

Larmes, désespoir
L'homme est sans toit
La nature est maître
La nature n'est pas traitre
Mais quand elle se fâche
Elle fait des dégats...

claude a dit…

C'est un effroyable désatre et ce matin je disais à je ne sais plus qui qu'ici on se plaint quand il tombe 3 flocons de neige.
C'est d'une tristesse de voir tous ces gens qui sont déjà dans la misère et qui maintenant n'ont plus rien, sans oublier bien sûr tout ceux qui sont morts et encore disparus.
Elle est jolie ta mésange.

☼ FRANCE ☼ a dit…

Oui je suis comme toi ce n'est pas possible pour ces personnes cette douleur cette grosse tristese. Comment pouvoir les aider une grande pensée pour eux oui c'est bien trop injuste.Merci de nous faire ce post et encore trés beau dessin bravo à toi

Marico a dit…

Merci pour l'oiseau: sa beauté allège l'atroce réalité. Les Haïtiens forment un peuple de contraste, à la fois vulnérable et fort. Ils ont besoin de nous pour repartir sur leur route. Je vais donner ce que je peux au CECI (Centre d'étude et de coopération internationale) bien implanté là-bas.
Si tu ne l'as pas fait, lis le dernier Dany Laferrière: L'énigme du retour. Haïti vu par un haïtien qui retourne chez lui. Le meilleur livre de Laferrière!
Merci pour l'oiseau qui vole dans ma tête et bonne journée.

nettoue a dit…

Cette catastrophes ajoutée à leur malheurs de tout âge est d'une tristesse sans pareille !
Merci pour le tableau, il est l'espoir même !
Je t'embrasse mon amie
Nettoue

Delphinium a dit…

Je suis toujours effarée de voir que les populations les plus pauvres de la planète sont celles qui souffrent le plus des désordres du climat et des tribulations des plaques techtoniques. Il y a vraiment de l'injustice en ce bas monde et c'est vrai que nos petits soucis ne sont rien devant tant de désastres.

Zoreilles a dit…

Il est magnifique, ton oiseau, et il m'inspire quelque chose. C'est que dans ce désastre du séisme en Haïti, peut-être que malgré les pertes, les chagrins innommables qui se vivent actuellement là-bas, le monde entier est touché, ému, bouleversé, rempli de compassion, suffisamment pour envoyer de l'aide, beaucoup d'aide, des ressources humaines et financières qui viendront panser les plaies, réparer ce qui peut l'être, reconstruire sur des bases nouvelles et qu'on verra émerger encore un peu l'espoir. Pas maintenant mais plus tard. Le peuple haïtien se relèvera, il est fort, l'adversité n'en viendra pas à bout mais cette fois, la compréhension du monde entier viendra les supporter à moyen et long terme. Je fais confiance à la diaspora haïtienne très nombreuse dans le monde entier, tricotée serré comme les grosses familles qui ont vécu les mêmes misères.

Ultimement, ils nous donneront une grande leçon. On a oublié ce que signifiaient l'entraide et la solidarité internationale.

Mijo a dit…

Effroyable ce que vit le peuple haïtien en ce moment.
Je pense particulièrement à Mariflor et Sara sans nouvelle de leur famille là-bas.

herbert a dit…

Bonjour, Solange.
Même l'oiseau est en berne.

Oui, Solange, la neige fond vraiment.

Donc je vais poster autre chose dans quelque temps...

Merci pour ce texte qui parle tant.

Je t'embrasse.

le Pierrot a dit…

Jolie cette petite charbonnière...triste drame que Haiti, c'est vrai, les malheureux...

sonya972 a dit…

ce tremblement de terre m'a émue
voir tous ces corps inanimés
ces gens en pleurs et traumatisés
quel désastre...

corinne a dit…

qui n' a pas été ému par cette catastrophe
Haïti est un peuple qui souffre déja de pauvreté, ils n'avaient absolument pas besoin de cela
C'est fou, on est peu de chose sur la terre quand même
Un désastre qui a emporté, enfants femmes, trop de vie humaines
Ton oiseau est beau même s'il porte sur lui toute cette tristesse

Je te souhaite une belle soirée

Bergson a dit…

je ne sais pas ce qu'ont fait les haïtien aux dieux mais depuis quelques temps c'est l'horreur

Violette W-Ruer a dit…

Ce pays a souvent été éprouvé par des catastrophes. L'on se demande vraiment quel serait le remède ? Peut-être faire des habitations beaucoup plus résistantes mais si même le palais présidentiel s'est écroulé, difficile de croire qu'un matériau quelconque pourrait tenir debout.
C'est vraiment un grand paradoxe ce pays.
Bisous
Violette

Marguerite-marie a dit…

ton message précédent est d'actualité car il leur faut une dose de courage ou de résignation pour supporter ce nouveau désastre.
Ta mésange est là pour leur donner un peu d'espoir.
Bises de Bretagne

Marguerite-marie a dit…

ton message précédent est d'actualité car il leur faut une dose de courage ou de résignation pour supporter ce nouveau désastre.
Ta mésange est là pour leur donner un peu d'espoir.
Bises de Bretagne

Quichottine a dit…

Que dire qui n'aurait été dit ?

Juste le silence, en union de pensées avec ceux qui souffrent, ceux qui sont sans nouvelle d'être chers, ceux qui devront apprendre à survivre, malgré tout.

Merci pour cet oiseau porteur d'espoir.

Je t'embrasse fort.

Chantal a dit…

Bonsoir Solange

Tous ces gens ne sont pas là d'entendre un oiseau chanter; je n'ose imaginer leur détresse.
Je te souhaite un agréable week-end
Chantal

MUSEAREVELISE a dit…

coucou solange, très joli cet oiseau, et un poème très émouvant, pour ce pays qui doit être anéanti de ce grand drame, ces pauvres gens, j'espère que l'ONU va faire quelque chose pour eux. Bonne soirée bisous

Solange a dit…

Gazou, c'est ce que je me demande.

Plume, de gros dégâts.

Claude, et tous ces morts qui pourrissent et qui ne sont pas ensevelis.

France, on se sent vraiment impuissants.

Marico, donner même peu c'est toujours ça. Oui j'ai lu le dernier livre de Dany Laferrière et j'ai beaucoup aimé.

Merci Nettoue, il y a un proverbe haïtien qui dit "Tant que t'as pas la tête coupée, tu peux porter un chapeau". Peut-être que c'est là leur courage.

Delphinium, tu as raison, c'est vraiment injuste.

Zoreilles, puisses-tu avoir raison, ce serait une grande victoire pour l'humanité.

Mijo, je ne connais pas ces deux personnes, mais j'en connais d'autres qui vivent cette même angoisse.

Herbert, j'ai toujours hâte de te lire, merci de ta visite.

Sonya972, c'est épouvantable.

Corrine, peut-être qu'il porte aussi un peu d'espoir.

Bergson, à ce point c'est de l'acharnement.

Violette W Ruer, la République Dominicaine est voisine et s'en tire. Peut-être faire pareil.

Marguerite-Marie, ma mésange est comme moi elle a peu de pouvoir.

Quichottine, ça peut prendre du temps, mais ils vont s'en sortir.

Merci à Chantal et à Musearevelise ainsi qu'à tous ceux qui sont venus me visiter.

☼ FRANCE ☼ a dit…

Petit bonjour d'un vendredi ou je pense voir le soleil mais on verra bye

Roger Gauthier a dit…

Merci Solange. Je n'en peux plus de penser à tant de souffrances.

Là-bas, où rien ne reste, il y a aussi mon frère qui a survécu, employé par le Canada. Il est à la belle étoile mais vivant... et refuse apparemment de revenir tout de suite.

Il faudra rapidement des milliards de dollars, rien de moins. Tu parlais de la République dominicaine, elle est la clef, la porte d'entrée pour tout le matériel lourd, tracteurs, grues, bulldozers, matériaux...

La seule organisation autonome capable de faire le travail à court terme, c'est l'armée américaine. Pour une fois qu'une armée peut servir à autre chose qu'à tuer ! C'est une armée aux moyens démesurés, pourquoi ne pas s'en servir ?

Roger G.

Dominique a dit…

Nous sommes tous sous le choc de cet effroyable séisme. De plus nous sommes impuissants à apporter une aide directe et rapide. C'est terrible !

Bises
Solange

Dominique

Pierre-Louis a dit…

Joli petit oiseau qui semble si fragile et pourtant lui ne craint sans doute pas les tremblements de terre.
Que faire ? Que faire ?

Viviane a dit…

Un peuple qui n'avait pas besoin d'un malheur en plus.
Je te souhaite une bonne fin de journée
Un bisou
Viviane

nettoue a dit…

Tu l'exprime avec beaucoup d'émotion et de pudeur. Si les reporters et journalistes en avait un peu !
Bonne fin de semaine chère Solange
Bises pour toi Nettoue

May a dit…

C'est beau. C'est vrai.
Ce qui se passe à Haïti est une catastropher et comme tu le dis, nous permet de relativiser. On est des chanceux.

Je crois que j'aimerais aller là-bas, si je pouvais les aider, faire de l'humanitaire. Donner de ma petite personne même si c'est peu. Le problème est que le billet de l'avion seul reste un énorme coup. Alors, j'ai " juste" une énorme pensée pour eux.

meretnature a dit…

c'est une très grave catastrophe , et le pire c'est que les aides n'arrivent pas très vite dans les quartiers les plus démunies et cela bien sur au profit des plus riches!!!!
bises Solange

Lilia a dit…

je suis de coeur
avec ce que tu dis
avec ce peuple en souffrance
cdouloureux insupportable mais que peut-on faire hormis prier

monicalisa a dit…

C'est terrible, une catastrophe de cette ampleur c'est inimaginable on a l'impression de faire un cauchemar, c'est épouvantable, tous ces gens qui souffrent de la disparition des leurs, d'autres qui sont certainement encore engloutis sous les décombres et qui attendent que l'on vienne les sortir de là, d'autres qui sont ça et là déjà morts, éparpillés et si nombreux que les uns et les autres oublient que ce sont des êtres humains qui sont là, quelle tristesse, on s'aperçoit devant l'ampleur d'un cataclysme quel qu'il soit que l'on ne peut pas faire grand chose, on est vite dépassé par les évènements et pourtant nous sommes en 2010, des pays vivent chichement et Haîti vit dans la pauvreté, un pays oublié... Quant on voit tout le gâchis qui est fait dans les pays dits riches, il y a de quoi être écoeuré. J'ai beaucoup de peine face à un tel évènement, de voir qu'il y a des personnes qui souffrent le martyr, j'ai entendu hier qu'un homme avait été amputé sans qu'il soit endormi, on lui a coupé le pied à vif, pauvre homme.

Et ce n'est pas le seul à souffrir, que ces visions sont durs à distance, on voudrait pouvoir les aider alors que les ONG sont maintenant arrivées et vont pouvoir les soulager car la faim, le froid, la douleur et la disparition d'êtres chers est difficilement supportable il n'y a pas pire situation que de tout perdre.

Alors oui, Solange, quant on voit des personnes qui se chamaillent pour des riens dans le quotidien ou qui se plaignent pour des petits riens, et bien qu'ils réfléchissent un peu et pensent aux personnes déshérités de ce monde qui n'ont plus rien.

Gros bisous à toi. Amitiés. Monique

sonya972 a dit…

bon weekend ma douce
gros bisous

Azuldelmar a dit…

Le pire c'est que certains géologues avaient prévenu et annoncé quelque temps auparavant qu'un séisme de dimensions catastrophiques allait se produire à Port-au-Prince, mais ils ne furent pas écoutés. C'est ça l'injustice.

Roger Gauthier a dit…

... et merci pour ton abonnement à mon site, Solange !

Roger G.

écureuil bleu a dit…

Ton émotion sincère transparait dans ce poème et ta compassion pour ce peuple blessé est touchante. Ton oiseau est porteur d'espoir. Bonne soirée, Solange !

Louis-Paul a dit…

Sur un autre Blog, j'ai vu le portrait d'un jeune haitien avec un large sourire. Mais lui était un petit adopté!
Puisse un jour les enfants de ce pays vivre autre chose que le malheur.

Je suis le temps qui passe. a dit…

Il faut en parler Solange et mobiliser le plus de monde possible pour aider ces êtres, une fois de plus plongés dans le malheur, l'horreur et le désespoir.

Claude a raison, lorsqu'on voit une tel désastre, on n'a plus envie de se plaindre et de ne penser qu'à soi.

Solange a dit…

Roger Gauthier, on va enfin finir par envoyer de l'aide, ils ne l'ont pas fait tout de suite, ils voulaient évaluer les besoins. Il me semble que l'évaluation était facile à faire, ils n'ont plus rien.

Dominique, c'est ça impuissant.

Pierre-Louis, la seule chose qu'on puisse faire c'est donner de l'argent.

May, quand on peut le faire ça doit être bien gratifiant.

Monicalisa, tu as bien raison.

Azuldelmar,même prévenu je ne vois pas ce qu'ils auraient pu faire, faire sortir tout le monde du pays? Sans savoir au juste quand et où ça arriverait.

Louis-Paul, plusieurs parents ici attendaient des enfants qu'ils avaient adoptés et ils ne savent même pas s'ils sont encore vivants.

Je suis le temps qui passe, c'est vrai, nos problèmes deviennent bien minimes.

Un gros merci à tous pour votre passage.

☼ FRANCE ☼ a dit…

Bonjour passe un bon samedi en espérant que la journée soit belle

micheline a dit…

Donner de l'argent, quand le mal est fait c'est tout ce qu'on sait faire...en attendant la prochaine fois ???
Si on peut faire autrement
on pourrait limiter les dégâts en bâtissant anti-sismique..repérer les zônes à risques majeurs et déplacer l'habitat mais ça coute cher !! pourtant moins que cette catastrophe!
la misère n'est-ce pas l'ennemi? c'est elle qui engendre la violence:ces survivants qui s'entretuent pour un peu d'eau ou de pain..on se voile la face devant cette vérité première qui gouverne le monde.
Ne pas nous plaindre , être content de notre sort de privilégiés ne change rien à l'affaire seulement consoler un peu notre égoïsme!
Et des gens vont encore gagner de gros sous dans les programmes de reconstruction comme aptès les guerres!...les associations caritatives se sucrer au passage.
quand donc comprendrons-nous que la faim dans le monde est un problème prioritaire?

claude a dit…

Comme dit Cergie c'est une mésange ninja !!!
Tu as raison ce qui me révolte, je ne dirais pas le plus mais également, c'est tous ces corps que personnes ne rammasent ne serait-ce que pour les regrouper, même pas par la population Haïtienne.
Ils sont si pauvres qu'ils le sont aussi dans leur coeur.

Nettoue a dit…

Le meilleur week-end possible chère Solange. la situation présente de ces pauvres gens est atroces. Et ces reporteurs qui demande à des gens qui ont tout perdus de leur famille, se qu'ils ont ressentie pendant le séisme, est immonde
Bises mon amie
Nettoue

Anonyme a dit…

Bon weed-end et merci pour tes passages . je suis peu présente car encore souffrante, c'est désespérant
Non, mes photos ne sont pas travaillées, les reflets sont ceux des maisons au-dessus du pont qui le longent mais que l'on ne voit pas ..
Bises et bonne soirée

Violette W-Ruer a dit…

Il est difficile d'imaginer ce que peuvent vivre tous ces pauvres gens...
J'espère de tout coeur qu'une solution sera trouvée mais le traumatisme pourra t-il s'amenuiser après tant d'horreur ?
Bisous
Violette

Quichottine a dit…

J'ai entendu hier à la télé quelqu'un qui disait qu'un pays s'en sort toujours... que nous nous étions relevés de deux guerres...

Tu vois, ça m'a fait bizarre, parce que je pense que ce n'est pas la même chose. La nature, on ne peut pas lutter contre elle quand elle se fâche ainsi.

J'espère pourtant qu'ils arriveront à s'en sortir.

Bisous et bon dimanche, Solange.

Nettoue a dit…

Bon dimanche Solange. La neige fond et le soleil se montre timide !
Bises pour toi
Nettoue

Une femme libre a dit…

"Ils sont si pauvres qu'ils le sont aussi dans leur coeur" (Claude)

Tant de bêtise me répugne. Les Haïtiens en sont encore à tenter de sauver des vivants dans les décombres, ils travaillent à mains nues, le ventre vide. Hier encore, on a dégagé des survivants. Ce peuple est un peuple de courage et de détermination. Votre commentaire méprisant me désole profondément.

Viviane a dit…

Bonne fin de dimanche.
Un bisou
Viviane

liedich a dit…

Il est des instants où le monde se déchaîne. Sur des Personnes, toujours les mêmes et là on ne comprend pas. Ils n'ont déjà rien. Et le peu qu'ils ont, ils le perdent. leur ile est je crois foutue dans le temps : montée des eaux. Alors, le croyant que je suis se pose des questions ! Pour quelles raisons encore ces Personnes ?
Tel ton oiseau sur la branche, je suis désemparé. Et mon sifflement ne peut s'entendre.
mERci à Toi, je partage.

MUSEAREVELISE a dit…

Coucou solange, je te souhaite une belle soirée, bisous

Solange a dit…

Micheline, vous avez raison, mais nous là-dedans on se sent tellement impuissants, on donne de l'argent en espérant qu'il sera bien redistribué.

Claude, j'imagine que c'est pas mal difficile de savoir par ou commencer, quand t'as faim, soif, et que tu est inquiet parce que t'as tout perdu.

Violette W-Ruer, j'imagine que ça va prendre pas mal de temps.

Quichottine, non ce n'est pas pareil, l'Europe était riche de civilisation, tandis qu'eux avant ils n'avaient pas grand chose.

Femme libre, avez-vous vu sur le blogue de Patrick Lagacé, Pat Robertson un pasteur américain, qui dit que les HaÏtiens ont vendu leur âme au diable pour se débarrasser des Français et que c'est pour ça que Dieu leur envoie toutes sortes d'épreuves. Certains Américains des fois...

Liedich, pourquoi? Un si beau pays dans les Caraïbes, gorgé de soleil alors que leurs voisins s'en sortent, eux n'en finisent plus de crouler sous les épreuves.

Merci à tous, dans l'espoir de jours meilleurs pour eux.

mel-and-tof a dit…

Bonjour
J'ai visité ton blog qui est très attrayant et je reviens surce magnifique pasereau !!!
Bravo ,il est superbe
Bonne journée
Bises MEL

Claude a dit…

et oui, un désastre de plus, sans doute énormément de personnes décédées
mais il garde une foi inébranlable. Et j'admire
bonne journée

enriqueta a dit…

L'écart entre les miséreux et les trop riches nous explose à la figure mais c'est un scandale récurent.

lucie a dit…

Oui c'est vrai. Je n'avais pas réalisé qu'Ingrid était directement touchée par ce drame inoui, qui continue de faire des ravages, et qui laissera des traces longtemps. Quelle tristesse
Lucie

OiseauBird a dit…

Beaucoup d'Haitiens vivent a Miami et je les connais bien . Tres doux et calmes, beaucoup sont tres catholiques et vont regulierement a l'eglise
ils ont la meme culture que nous et ont appris les fables de la Fontaine et lus Balzac...culture francaise.
Quel malheur pour leur pays deja si abime et tous ces gens sans abris, etc...

stella a dit…

Je découvre votre blog, tout cela est bien triste et nous bouleverse, quand la nature se fâche nous sommes de petites choses infimes mais c'est vraiment injuste. Bonne soirée. Stella

AG86 a dit…

Comme l'oiseau sur la branche, ainsi nous sommes ... Hélas !
Amitiés. Alain