jeudi 4 décembre 2008

La fin du voyage


La fin du voyage

J’ai déjà parlé dans un précédent billet de mon bénévolat auprès de personnes atteintes d’Alzheimer ou en perte d’autonomie. Ces gens-là ont été jeunes, ont eu des rêves, des ambitions, ont connu l’amour, la vie de famille. Ils se retrouvent à un âge pas si avancé, perdus comme des enfants sans défense.

En octobre, nous avons fêté l’Halloween. Nous nous sommes déguisés et avons maquillé les résidents, leur mettant des chapeaux ou des plumes d’Indiens. Un musicien agrémentait la fête et nous les faisions danser. À ceux qui ne pouvaient se lever, nous accordions un peu d’attention.

Les familles étaient invitées, mais une seule personne est venue. Elle pleurait. Il est pathétique de voir ces adultes démunis. Les malades, eux, ont bien apprécié la fête.

Pour Noël, il y aura encore une fête avec Père Noël, cadeaux, chants, musique et danse. Un souper suivra pour les résidents et les membres de leur famille.

Plusieurs seront seuls encore. Pourtant, une présence, la chaleur d’une main, un sourire, suffit à les rendre heureux.

Le bonheur est un parfum que l’on ne peut répandre sur autrui, sans faire rejaillir quelques gouttes sur soi-même.
(R. W. Emerson)

50 commentaires:

Francoise du Var a dit…

Triste ton texte, de voir tous ces gens malades sans visite, heureusement que des gens comme toi bénévoles leur redonnent un peu de gout à la vie et le sourire parfois.....

Bisous
Françoise

micheline a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
micheline a dit…

Admiration pour ton action Solange
mais quelle est donc cette intrusion publicitaire dans les commentaires?
ps: message précédent supprimé pour faute d'orthographe!

claude a dit…

Je t'admire Solange pour ce que tu fais. J'en parlait l'autre jour avec mon Chéri, je ne sais pas si j'auris le cran de faire ce que tu fais. Je sais bien que ces personnes ont besoin d'aide, de chaleur humaine,et de bien autres choses. Je te tire mon chapeau.

herbert a dit…

Bonjour, Solange.
La fin du voyage...
Même les arbres s'inclinent en humilité...
Ta generosité pour les autres ne me surprend pas.
Je commence à connaître le regard que tu portes sur eux...
Merci beaucoup.
Je t'embrasse.

Cricri a dit…

C'est très réussi ton pastel !!

Mon beau-père est atteint de la maladie mais là il est en phase qu'il ne veut rien savoir et ne crois pas être malade...pas facile...

Anonyme a dit…

Tu as un grand coeur, aider les personnes atteintes de cette maladie, dénote, une grande volonté de se montrer utile.. . Je t'admire pour cela, Et je suis heureuse qu'au hasard de nos blogs, nous nous soyons rencontrés
Je t'embrasse,
Nettoue

Encre a dit…

Un diagnostic de cette maladie doit être tellement dévastateur! Je souhaite ardamment qu'aucun de ceux que j'aime n'ait à subir cela.
Cela doit également demander beaucoup de force morale aux bénévoles, parce que c'est avoir sous les yeux ce que pourrait-être notre avenir.

Marguerite-Marie a dit…

chapeau Solange!!!!
ma soeur va deux fois par semaine visiter les personnes âgées dans une maison de retraite, moi j'ai pendant 7 ans rendu visite à ma belle-mère atteinte d'alzheimer. je visitais quelques personnes isolées par la même occasion ;il y a dans ces maisons beaucoup plus de personnes abandonnées qu'on ne le pense...

Le tableau est-il ton oeuvre je le trouve très très beau dans sa naîveté.

Chantal a dit…

Bonsoir Solange
comme d'habitude, dessin très beau! et je t'admire pour ce que tu fais pour ces personnes, peut-être que dans quelques années, on sera à leurs places. Bon week-end
Chantal
merci pour tes passages réguliers sur mon blog

Solange a dit…

Françoise, le personnel a aussi beaucoup de compassion.

Micheline, ça m'aurait encouragée de voir que je ne suis pas la seule à faire des fautes.

Claude, on s'attache très vite aux malades et quand il en part un, on est triste.

Tu es gentil Herbert, mais ils me donnent beaucoup en retour.

Cricri, je sympatise beaucoup avec vous ce sont des moments difficiles.

Nettoue,il suffit d'être en contact pour être touché.

Encre, perdre la tête, je crois bien que c'est ce qu'il y a de plus terrible.

Marquerite-Marie, quand ils ne reconnaissent même plus leurs proches souvent ils restent seuls. Et oui, le tableau est de moi.

Chantal, c'est vrai on ne peut prédire l'avenir.

Merci à tous pour votre visite et vos commentaires, c'est toujours un plaisir de vous lire.

gazou a dit…

très touchant ce tableau !
C'est certain,ces personnes sont très touchées par l'affection qu'on leur porte.

Anonyme a dit…

tres joli ton tableau solange
admirable ton action vers les autres

pour te repondre non pas de la poitrine, il faut de la peau pour laquer, mais avec des cuisse cela va bien aussi
Bon début de WE amitiés de canton
Qing et rene
A bientôt sur: http://belgique-chine.over-blog.com
La Chine hors des sentiers battus, par le tourisme.

Francoise du Var a dit…

Bisous et très bon samedi

Françoise

Quichottine a dit…

Je lis ton texte, Solange, et j'en oublie de regarder ton tableau, je le ferais ensuite...

Tu vois, je sais combien il est difficile de voir ceux que l'on aime se transformer, perdre peu à peu tout ce que l'on avait vu en eux.

Je sais que ce n'est pas toujours "abandon", juste que la souffrance devient trop grande.

Se trouver confronté à cela, au quotidien, c'est difficile, et, quand on ne peut plus, il arrive que l'on préfère oublier de revenir, pour essayer de garder en soi des images des jours où l'on était heureux.

Un parent qui pleure, je le comprends tout à fait.

J'admire et je respecte ce que tu fais. Je l'ai fait pendant un temps. Aujourd'hui, j'en suis incapable.

Entre les deux, la vie est passée.

Je t'embrasse, Solange, passe un bon weekend.

Charlie a dit…

Ton tableau me fait penser à la "Maison Bleue" de Maxime Leforestier..
Où ceux qui y vivent là ont jeté la clé... comme ces malades ont jeté la clé de leur mémoire proche.
Dans mon travail je reçois souvent ces personnes et je lis la tristesse dans les regards des familles, c'est si difficile d'accepter de sortir de la "mémoire" de ses parents et pourtant la communication sous n'importe quelle forme reste le seul lien valable dans l'amour que l'on porte à ceux chez qui s'efface les souvenirs...
Le présent lui reste et au delà de la détresse donner encore est synonyme de vie et de moments à partager...
Bon Samedi à toi Solange et merci pour ce beau billet.
Gros bisous.

OMO-ERECTUS a dit…

Votre expérience et votre implication rejoignent mes préoccupations que j'adressais dans mon dernier billet et que vous avez eu la gentillesse de commenter. Merci. Franchement merci.

Viviane a dit…

Ton texte est prenant pour moi (raisons personnelles)
et ton tableau est au contraire plein de charme, de liberté et de vie
Demain, je mettrai la légende
Bisou
Viviane

sarang a dit…

Bonsoir solange,
Moi je comprends ça.
Mon beau-père est physiquement diminué. Et pourtant jeune encore.
Un sourire, une présence c'est le plus beau cadeau que l'on puisse offrir.

Nature, faune, flore, régions a dit…

Bisous et très bon dimanche

françoise

Viviane a dit…

Je te souhaite un bon dimanche
Bisou
Viviane

Solange a dit…

Quichottine, mon but était seulement de démontrer la détresse de ces personnes et de leur famille. Loin de moi l'idée de vous faire sentir coupable, à chaqu'un sa façon de se rendre utile.

Charlie, c'est moi qui te remercie.

Omo-Erectus, je sais.

Vivianne et Sarang, c'est un problême qui touche presque chaque famille, de près où de loin.

liedich a dit…

Bonsoir Solange,
comment ne pas imaginer que mon Amie ne poursuivre comme idéal autre chose que de donner du bonheur et de l'amour à autrui ?
comment douter que le parfum d'une fleur ne se pose ailleurs en toute simplicité ?
comment douter que le mot d'une grande dame soit autre qu'un mot d'amour ?
Je voudrais remercier le GADLU de m'avoir permis de te rencontrer un jour. Et je voudrais te remercier d'exister pour moi.
Que ta nuit soit douce mon Amie.

Louis-Paul a dit…

Je me suis revenu à la peinture après lecture du texte et de la citation.
Je l’ai regardé différemment et y ai vu aussi l’espoir.
Très belle note qui illustre si bien la compassion et l’amour altruiste.

Viviane a dit…

Un petit bisou pour bien commencer la semaine
Viviane

Charlie a dit…

Bonjour Solange,
Je viens te souhaiter un très bon début de semaine.
Je t'embrasse bien fort.

Josiane57 a dit…

Oui, quels drames, quelles ombres !!!!! Maladie terrible!Que lui opposer ? La générosité, la tendresse persévérante, la compassion patiente et attentionnée...ce que tu apportes merveilleusement bien.

Monicalisa a dit…

Une belle action emplie de générosité, un grand coeur que le tien ! Un beau moment de partage, de solidarité, de compréhension qui redonne par leur présence le sourire à ces personnes qui en besoin. Bisous et bonne semaine. Amitiés. Monique

Chantal a dit…

Bonjour Solange
J'ai la même occupation que toi, aujourd'hui:la garde de mon petit fils
merci quand même pour ton passage
Bisous et bonne semaine
Chantal

Goellia a dit…

Joli pastel pour parler de ces maux......Tu es une belle personne tu sais.....Donner de son temps de nos jours se fait rare.....Je t'embrasse fort.......Ton billet me touche énormément....Juste ça....

Solange a dit…

Liedich, c'est réciproque. Mais dit-moi c'est quoi GADLU?

Merci de votre visite Louis-Paul,Viviane, Charlie, Josiane57 Monicalisa, Chantal et Goélia.

revelise a dit…

Bonsoir solange, ça doit être très dur pour ces personnes de ne voir aucun membre de leur famille, heureusement qu'il existe comme toi des personnes chaleureuses, leur apportant un sourire, il est très beau ton dessin, moi j'utilise pour l'instant que des pastels, je te souhaite une douce soirée à bientôt

Anonyme a dit…

La citation de R W Emerson est bien choisie. elle résume à elle-seule le message que tu as voulu faire passé. J'ai apprécié, ma Solange.
Bises amicales
Nettoue

le Pierrot a dit…

Chapeau bas Solange pour ce que tu fais...
belle illustration pour tes mots, oui...
bonne journée...

lilounette a dit…

Ce que tu fais est vraiment merveilleux et tant sujet à l'émotion
La citation est des plus justes, c'est vrai que les personnes qui sont ainsi démunis souris du peu que l'on peut apporter, réconfort, tendresse, sourire
C'est très émouvant tout çà
Bises Solange, à bientôt

Francoise du Var a dit…

Bisous et très bonne journée de mercredi

françoise

Anonyme a dit…

je suis de retour de la province du hunan, petite ballade de 1300 km
Bonne journée du mercredi amitiés de canton
Qing et rene
A bientôt sur: http://belgique-chine.over-blog.com
La Chine hors des sentiers battus, par le tourisme.

Viviane a dit…

Bisou du mercredi
Viviane

Monicalisa a dit…

un petit coucou en passant pour vous souhaiter une belle journée.

Ici le temps est glacial et la neige est venue nous rendre une petite visite, c'est l'hiver il faut s'y faire !

Bien amicalement. Monique

Anonyme a dit…

Le tableau tout en douces nuances est magnifique.. Il berce le regard, je crois que l'on ne peut pas se lasser de le regarder, encore et encore.
Bonne soirée chère Solange
Bises amicales
Nettoue

le Pierrot a dit…

Coucou Solange, bonne soirée, merci de ton petit mot très gentil...

Goellia a dit…

Juste un bisou en passant...Juste ça.....Gros bisous tu sais.....

Zoreilles a dit…

Ce que tu écris est hélas trop vrai, je peux en témoigner... Non pas que je fasse du bénévolat comme toi mais je suis ce qu'on appelle une aidante naturelle (je n'en parlerai jamais sur mon blogue) pour deux personnes âgées très proches de moi (et dépendantes à bien des égards) dont l'une souffre d'un début de sénilité. Inévitablement, parce que je les visite très souvent, mon univers est très peuplé de personnes en perte d'autonomie... Curieusement, ce sont elles qui me réconcilient souvent avec la vie, un peu de vérité et des petits bonheurs.

J'ai beaucoup d'admiration pour tout ce que tu es, Solange. Et quand je serai grande (!) que ma mère et ma belle-mère ne seront plus là, je ferai comme toi, je donnerai de mon temps pour amener des sourires à ces gens qui se souviennent toujours au moins d'une chose : de l'amour qu'on leur donne.

Solange a dit…

Revelise, moi aussi je n'utilise que le pastel.

Le Pierrot et Lilounette, j'aime beaucoup faire ce que je fais et j'ai ma récompense croyez-moi.

Zoreilles,je sympatise avec toi, c'est difficile de les voir diminués. Ils demandent si peu à la vie.

Anonyme a dit…

Bonne journée du jeudi amitiés de canton
Qing et rene
A bientôt sur: http://belgique-chine.over-blog.com
La Chine hors des sentiers battus, par le tourisme.

liedich a dit…

Bonsoir Solange,
me voici rentré 24 H plus tôt, tempête de neige... tant mieux.
GADLU : Grand architecte de l'Univers.
Bon j'ai beaucoup de retard de lecture. Je repasse vite chez Toi.
Douce nuit.

Mijo a dit…

Il n'y a pas de petit bénévolat mais le tien est très beau, courageux et généreux.

Très très très intéressante cette citation d'Emerson.

Anonyme a dit…

Tu as beaucoup de mérite à t'occuper des malades atteints de cette malades Solange. Vraiment il faut pouvoir le faire. Ils sont semble-t-il si fragiles et désemparés ! Bises amicales ma chère amie
Nettoue

canelle56 a dit…

Avant de venir en Picardie chez ma fille je me suis occupée de la maman d'un ami atteint de cette maladie et j'avoue que c'est assez pertubant ce retour en arriere , et cette vie parallele peut nous rendre un peu triste c'est vrai , mais ces personnes chantent beaucoup et leur monde est souvent peuplé de bons souvenirs
bises Solange

Martine / Eglantine a dit…

Ce texte m'émeut beaucoup. Pourquoi au moins les enfants ne sont pas là .... Peut être est ce trop difficile pour eux de voir leurs proches ainsi... mais quelle ingratitude.. Heureusement qu'il y a des bénévoles comme toi. Bravo pour ce que tu fais