mercredi 4 juin 2008

Brigitte


Brigitte

Voici une femme pour qui j’ai beaucoup d’affection : ma belle-mère. Brigitte naquit en 1915, à Saint-Marc-des-Carrières. À l’âge de trois ans, elle prend le train avec sa famille qui part défricher une terre à La Reine, en Abitibi. Un long voyage de vingt-cinq heures. Elle a eu une enfance heureuse, malgré l’existence très dure et pauvre des colons.

À onze ans, elle refait seule, en sens inverse, le trajet en train qui l’amènera jusqu’à Arthabaska dans les Bois-Francs. Elle restera au couvent trois ans. Puis elle ira terminer ses études, pendant trois autres années, chez les sœurs de la Congrégation Notre-Dame, à Sainte-Thérèse au nord de Montréal. Elle y obtiendra son brevet d’enseignante. Son diplôme en main, elle sera engagée à Laferté, en Abitibi, dans une école de rang. C’est à Saint-Ubald, comté de Portneuf, qu’elle viendra enseigner ensuite pendant deux ans.

En 1938, elle épouse Lucien, mon beau-père. Ils habitent Rosemont. Ils ont déjà trois enfants quand ils viennent s’installer à Saint-Vincent-de-Paul, en 1943. Cinq autres enfants naîtront par la suite.

Elle surmonta plusieurs épreuves, fausses-couches, opérations, la trisomie du dernier-né, la vie souvent difficile des familles nombreuses.

Aujourd’hui, à quatre-vingt-treize ans, elle vit chez sa fille entourée de ses enfants. Mais avec l’âge, elle n’a rien perdu de sa coquetterie. Quand elle a su que je faisais son portrait, elle a demandé ce qu’elle portait sur la photo.

Je crois que de vivre en famille plutôt qu’en institution, est un gage de longévité.

24 commentaires:

Françoise du Var a dit…

Bel homme et beau portrait de cette femme, avec un si bel age.....

Bisous
Françoise

Rosie a dit…

93 ans, c'est incroyable, je suis bien d'accord avec toi, vivre en famille prolonge la vie de nos aînés, car en institution, ils sont laissés à eux-mêmes, n'ont plus le goût de vivre et dépérissent.

Très jolie, ta belle-maman et coquette comme tu dis. Tu as su si bien rendre son regard serein et souriant. Ta peinture est magnifique.

Quel chemin de vie, cette femme a parcouru, chapeau.

Bon jeudi et bisous xxxxx

Zoreilles a dit…

Touchante cette histoire d'une grande dame. Et son portrait que tu as su rendre si attachant, tant avec tes couleurs qu'avec tes mots... Douceur et détermination dans son regard.

Deux fois elle est venue dans ma région, participer à nous inventer un pays neuf où le ciel est si haut, si beau. J'ai l'impression de la connaître un peu, c'est étrange, sans doute parce qu'elle a été si aimante, enseignante, pionnière, courageuse et qu'elle sourit encore si généreusement. Comme mes grands-mères, dont l'une a vécu chez nous pendant que j'étais enfant, adolescente, etc.

On devrait écouter davantage et mieux entourer toutes les Brigitte qui ont construit des pays, ont aimé et fait grandir tant d'enfants. Elles ont tant à nous apprendre et à nous donner...

micheline84 a dit…

j'aimerais bien savoir comment tu arrives à rendre la vie et la vérité dans ce portrait saisissant .
je suppose que belle maman n'a pas pris la pause longtemps devant l'artiste?
Alors de mémoire ou inspiré d'une photo?

Isabelle a dit…

Bel hommage!

Solange a dit…

Merci à vous toutes.

Rosie, si je te disais que sa mémoire est bien meilleure que la mienne, elle se rappelle de tous les numéros de téléphone, les dates de naissance, etc.

Zoreilles, c'est vrai qu'elle a beaucoup de douceur les enfants l'adorent. Il y a longtemps qu'elle n'est pas allée en Abitibi mais elle a encore de la parenté par là.

Micheline, j'ai fait ce pastel d'après une photo.

Encre a dit…

Voilà que j'en apprends beaucoup sur votre famille aujourd'hui (je viens de lire le commentaire de Normand sur le site du Petit Bonheur).

Ça a été un vrai plaisir de découvrir ce portrait ce matin! On a presque l'impression de la connaître, madame Brigitte. On la sent vraiment pétillante, pleine d'esprit, forte (de par sa personnalité) et fragile à la fois.

Françoise du Var a dit…

Bisous et bonne journée de vendredi

françoise

herbert a dit…

Merci pour cette évocation.
Tu as fait d'elle un portrait au regard généreux et volontaire en même temps. Sa chevelure est belle et le bleu lui va à merveille.

Bonne journée pour toi, Solange
Bisous.

Solange a dit…

Encre, c'est encore moi, Normand, l'usurpateur du blogue de Solange. Un petit mot pour vous dire que vous avez exactement l'âge de notre aînée Geneviève et que vous exercez la même profession (elle enseigne le français au secondaire). Vous avez bien cerné les qualités de ma maman Brigitte.

Bonne journée à vous.
Normand

Solange a dit…

Encre, comme vous voyez il ne faut pas lui laisser le micro. Merci de votre appréciation.

Herbert,je suis convaincue qu'elle appréciera les commentaires fait sur sa personne.

Françoise du Var a dit…

Un gros bisous de ce samedi

françoise

Anonyme a dit…

Elle est née la même année que maman qui nous a quittés ily a huit anset malgré son âgeelle a des yeux pétillants et on la sent pleine de vie,c'est un beau portrait...Gazou

Plume a dit…

Magnifique tendresse ! Elle est jolie ta belle maman ! Gros bisous

Monicalisa a dit…

Je suis tout à fait d'accord avec vous, les institutions c'est, excusez-moi pour l'expression "mortel" ! il n'y a rien de tel que de rester chez soi, dans son environnement entouré de ses enfants et petits-enfants.

Un bien joli portrait et bel hommage pour votre belle-maman. Très émouvant.

Gros bisous et bon dimanche. Amitiés. Monique

Françoise du Var a dit…

Bisous et bonne journée de lundi

Françoise

Rosie a dit…

Un p'tit coucou en passant, pour te souhaiter un bon début de semaine.

Bon lundi et bisous xxxxx

Rosie a dit…

Un p'tit bonjour en passant.

Bon mardi et bisous xxxx

Françoise du Var a dit…

Une grosse bise de mardi

Françoise

La Chouette a dit…

Ses yeux sont pétillants - comme toutes les dames âgées qui tiennent le coup. Des yeux rieurs!

Encre a dit…

Normand, il faut avoir la vocation pour enseigner au secondaire! ;)

Solange, faites attention, il pourrait se mettre à publier ses propres dessins sur votre blog ;)

Mijo a dit…

Un sacré personnage.

Quichottine a dit…

Très beau portrait... cela me touche.

Passe une bonne soirée, Solange. Je t'embrasse fort.

Merci pour tout...

Martine / Eglantine a dit…

Une vie de femme pas facile : 8 enfants je n'ose pas imaginer mais dans l'amour partagé qui donne la joie de vivre. Bises