lundi 10 septembre 2007

L'étrangère


L’étrangère

L ‘été dernier, peut-être l’avez-vous remarquée
É légante et racée, une peau d’ébène
T rès attirante dans ses vêtements colorés
R éellement fière comme une souveraine
A rrivée de son pays natal avec ses coutumes
N e cherchant pas à les imposer
G ère son mal du pays sans amertume
E tre instruite et cultivée, heureuse de travailler
R éussira à bien s’intégrer et à s’entourer d’amis
E nchantée d’avoir un nouveau pays.

1 commentaire:

Mijo a dit…

Elle est magnifique ton Etrangère.